Veuillez télécharger la dernière version du lecteur d'animation flash afin de visualiser correctement la page web. Adobe Flash Player

La taille des Rosiers

 

Le mois de mars est le meilleur moment pour pratiquer la taille annuelle de vos rosiers à grosses fleurs, polyantha, sur tiges ou pleureur. Vous pouvez tailler à partir de mi-février jusqu’en avril mais attention de ne pas tailler trop tôt, attendez d’être sur que la période de froid est passée. Un rosier régulièrement taillé peut avoir une durée de vie d’environ un quart de siècle, mal entretenu il ne dépassera pas une dizaine d’année. 
 
Il vous faut...
 
• Un sécateur,
• Un coupe branches
• Une paire de gants épais.
 

Comment procéder ?

 
· Désinfectez vos outils avant de commencer la taille, ils sont en effet un vecteur important de transfert de maladies. Pour le faire d’une manière naturelle, passez les lames quelques secondes dans des flammes ou à l’eau de Javel. Vérifiez également qu'ils sont bien aiguisés. Les coupes doivent être nettes pour mieux cicatriser.
· Taillez en biseau, 4-5 mm au-dessus d'un bourgeon tourné vers l'extérieur. Cela évitera que l'eau stagne et d’éviter le pourrissement.
· Ce conseil vaut pour toutes les tailles : tenez le sécateur de façon à ce que la lame se trouve du côté du bois restant, la contre-lame écrasera celui qui tombera. Cela permet d’effectuer une coupe plus nette qui cicatrisera mieux.
· Pour les branches un peu fortes : utilisez le sécateur à deux mains, appelé également ébrancheur ou coupe branches).
 
Profitez de votre passage dans vos massifs pour les bêcher afin d’incorporer le fumier de type Biofertil ou l’humus que vous aurez eu le soin d’apporter durant le mois d’octobre et aérer la terre. Vous pourrez utilement intervenir de la même façon sur vos plantations d’arbres fruitiers.
 
 

Les rosiers tiges

· Coupez les branches malades, mortes et celles qui poussent sur le tronc à la base.
· Eliminez les gourmands en creusant au pied du rosier pour trouver l'endroit où ils démarrent.
· Conservez entre 3 et 7 branches principales (les plus saines et les plus vigoureuses).
· Coupez 3 à 5 yeux (entre 20 et 30 cm), 4-5 mm au-dessus d'un bourgeon tourné vers l'extérieur.
· Veillez à dégager le rosier de toute part de façon à laisser pénétrer l'air et la lumière.
 

Les rosiers buissons

· Supprimez les gourmands de la même manière que pour les rosiers tiges.
· Conservez 4 ou 5 rameaux en dégageant le centre pour laisser passer l'air et la lumière.
· Coupez 3 ou 5 yeux ,4-5 mm au-dessus d'un bourgeon tourné vers l'extérieur.
 
 
Dans tous les cas
 1. Pulvérisez un fongicide type bouillie bordelaise sur les plaies pour éviter le développement de champignons. 
 2. Si possible, brûlez tous les déchets pour éviter toute propagation des maladies.
 
 

Les rosiers grimpants remontants

Un rosier remontant est un rosier qui fleurit plusieurs fois par an.
· Supprimez les gourmands.
· Enlever les fixations des tiges.
· Coupez les branches malades, mortes et celles qui poussent à la base du tronc. 4. Raccourcissez d'un tiers les banches principales (dites banches charpentières). Coupez 4 à 5 yeux des pousses latérales. En cas de faible floraison d’une branche maitresse, coupez là et choisissez une jeune branche vigoureuse apparue au pied du rosier (au-dessus du point de greffe) pour la remplacer.
· Fixez de nouveau les branches en les arquant légèrement afin de favoriser la floraison.
 
 

Les rosiers grimpants non remontants

Un rosier non remontant est un rosier qui ne fleurit qu'une fois par an.
 
· Comme pour les rosiers remontants, supprimez les gourmands, les bois morts et malades.
· Conservez les branches les plus saines et les plus vigoureuses (6 à 7).
· Rabattez toutes les autres branches latérales à 2 yeux pour favoriser la floraison.
 

Rosiers paysagers et rampants

Une tailles de rafraîchissement (du tiers ou moitié) tout les 5 à 6 ans est suffisante.



Comment choisir votre rosier ?
Les rosiers à grosses fleurs seront plutôt à réserver pour des plantations en massifs. Les fleurs au sommet de leurs tiges seront les feux d’artifices de votre jardin et vous fourniront de splendides bouquets qui égayeront votre intérieur.
Les rosiers polyanthas formeront de magnifiques petites haies dont les grappes de fleurs illumineront de milles feux votre jardin durant toute la belle saison.
Les rosiers paysagers s’intégreront parfaitement dans vos haies vives. Vous admirerez leurs multiples petites fleurs sans connaître les contraintes des tailles et traitements réguliers.
Les rosiers rampant formeront de superbes tapis de fleurs pour agrémenter talus, dessous de fenêtre, bordure de massif et n’ont besoin que d’un entretien minimum.
Les rosiers grimpant habilleront vos façades, poteau d’avancée de toit, pergola ou arche qu’ils soient à petites ou grosses fleurs.
N’oublions pas les rosiers sur tiges qui formeront de petits jardins sur pilotis ou encore les rosiers pleureurs qui donneront de véritables cascades de fleurs.
Un « détail »… Pour de beaux rosiers il faut absolument du soleil, beaucoup de soleil pensez-y au moment de choisir leur place.
 
 
 

 

© Pépinières le Sciellour - 2018