Veuillez télécharger la dernière version du lecteur d'animation flash afin de visualiser correctement la page web. Adobe Flash Player

La taille des arbres fruitiers

 

Les Arbres à pépins ou noyaux ?


En hiver, les opérations de taille ne concernent que les arbres à pépins (pommier, poiriers). Les arbres à noyaux (pruniers, cerisiers) sont taillés et élagués en
août ou septembre, mais pas plus tard: la cicatrisation se ferait mal.

 Il vous faut...
 
• Un sécateur,
• Un coupe branches
 
Le scion

Vous venez de planter un arbre fruitier; il faut donc conduire une taille dite de formation.
· Coupez les branches malades, mortes et celles qui poussent sur le tronc à la base.
· Eliminez les gourmands en creusant au pied du fruitier pour trouver l'endroit où ils démarrent.
· Coupez à 3 ou 5 yeux (entre 5 et 10 cm), 4-5 mm au-dessus d'un bourgeon tourné vers l'extérieur.
· Coupez la branche à la moitié pour obtenir l'année suivante une forme quenouille.
 
La forme quenouille

Arbres établis: taille de fructification
· Supprimez les gourmands de la même manière que pour les scions.
· Conservez 4 ou 5 rameaux en dégageant le centre pour laisser passer l'air et la lumière.
· Coupez à 3 ou 5 yeux de la pousse de l'année, 4-5 mm au-dessus d'un bourgeon tourné vers l'extérieur.
Réduisez la longueur des branches principales en supprimant leur extrémité (c'est ce que l'on appelle "rabattre"). Ceci a pour but de répartir la sève dans les branches latérales, dont le développement sera ainsi stimulé.
Mais il faut également rabattre ces dernières, de façon à ce que la mise à fruit s'opère assez près de la branche principale et non au bout de longues branches ne portant que des feuilles!
 
          

Dans tous les cas

 1. Pulvérisez un fongicide type bouillie bordelaise sur les plaies pour éviter le développement de champignons ou avec un purin de consoude.
 2. Si possible, brûlez tous les déchets pour éviter toute propagation des maladies.
 
Le lait de chaux

Le lait de chaux est une préparation naturelle active, qui détruit les larves des parasites nichant sous l'écorce des arbres fruitiers (insectes), ainsi que les champignons microscopiques, qui y passent également l'hiver en attendant de développer à la saison les redoutables maladies cryptogamiques (
tavelure, cloque, moniliose, chancre...).
Une application sur les troncs tous les 2 ans au milieu de l'hiver constitue une protection efficace.
 
Kiwi : des fleurs puis des fruits
 

Taille d'hiver


C'est en février qu'on taille les rameaux fructifères.
On les taille en laissant 3 ou 4 yeux au-dessus de l'emplacement du dernier fruit porté l'an passé. Pour repérer facilement cet emplacement, il convient de laisser lors de la récolte les pédoncules des fruits sur les branches.
Tous les 3 ou 4 ans, il faut également rajeunir les branches fructifères en les rabattant à 2 ou 3 yeux de la base.

Taille d'été


Kiwi : taille en vert
On pratique également une taille dite "en vert" (en pleine végétation). Elle a pour but de contenir un peu la végétation de cet arbre vigoureux, et d'augmenter le calibre des fruits.
La pollinisation du cerisier


Pollinisation ?

Si les cerises acides (griottes et amarelles) sont autofertiles et très bonnes pollinisatrices, les cerises douces les plus communes aujourd'hui (bigarreaux et guignes) doivent être fécondées par une autre variété pour donner une bonne récolte.
 

 

© Pépinières le Sciellour - 2018